Découvrez nos actions sur le territoire du Bassin Versant de la Reyssouze

CONTRAT ENVIRONNEMENTAL 2022-2024

Reyssouze et Affluents, l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et le Département de l’Ain se sont associés pour mener un contrat environnemental permettant de restaurer le fonctionnement naturel des cours d’eau et zones humides et redonner sa place à l’eau dans l’aménagement du territoire.

0
actions
0
millions d'euros

&

Objectif n°1 : Gérer durablement la ressource en eau

Cette attention portée à l’eau en tant que « ressource » vise à maintenir les conditions de la satisfaction des usages à long terme en adaptant le territoire au changement climatique. Des sondes pouvant relever les débits, les hauteurs d’eau et la température des rivières sur tout le territoire seront installées pour observer l’évolution des cours d’eau et anticiper les conséquences du changement climatique.

Objectif n°2 : Préserver et restaurer le bon fonctionnement des milieux aquatiques

Cet objectif vise aussi bien les cours d’eau que les zones humides par l’amélioration des capacités de régulation (crues et assecs), de préservation ou reconstitution des continuités écologiques et la diversification des habitats (lit, berges/ripisylve, mares, prairies humides…). Ce sera près de 8 km de cours d’eau restaurés, le rétablissement de la continuité sur la Reyssouze au niveau de 2 obstacles infranchissables, conduisant à décloisonner environ 1 km de cours d’eau et la restauration d’une trentaine d’hectares de zones humides.

Objectif n°3 : Redonner sa place à l’eau dans l’aménagement du territoire

La croissance urbaine, le développement économique ou encore l’intensification de l’agriculture continuent de faire augmenter les pressions sur la ressource en eau et les milieux. De plus, la présence de l’eau sur le territoire est un facteur de risques (inondations), qui doivent être gérés de manière à protéger la sécurité des biens et des personnes. Enfin l’eau est un élément structurant du cadre de vie et présente un intérêt paysager ou patrimonial. Plus de 7 km de berges seront entretenus et au moins 10 000 arbres et arbustes seront plantés.

11 actions prévues, 11 actions engagées

  • Gestion d’une zone humide annexe de la Leschère à Tossiat

  • Restauration écologique de la Reyssouze autour de Bouvent à Bourg-en-Bresse

  • Restauration écologique de la Reyssouze et de ses milieux annexes à Montagnat

  • Réalisation d’un plan de gestion du complexe des prairies humides de la basse Reyssouze

  • Définition d’un programme d’actions sur 10 zones humides prioritaires du bassin versant

  • Restauration morphologique de la Vallière au coeur de l’ENS Vallon des Faulx et restauration d’une zone humide à Ceyzériat

  • Restauration écologique du Dévorah à Bourg-en-Bresse

  • Restauration de la zone humide forestière de Teyssonge et du bief du Carry à Jasseron

  • Observatoire

  • Plan Pluriannuel de Restauration et d’Entretien des berges (PPRE)

LE CHANGEMENT
CLIMATIQUE

Selon les projections de Météo France

  • Référentiel 1976 – 2020 : T° annuelle moyenne : 10°C
  • Horizon proche (2021-2050) : + 1,4°C
  • Horizon moyen (2041-2070) : + 2,3°C
  • Horizon éloigné (2071-2100) : + 3,9°C

DRIAS* 2020 à Bourg-en-Bresse (valeur médiane)
*Projet du Centre National de Recherches Météorologiques visant à mettre à disposition des scénarios climatiques régionalisés

Des solutions face au changement climatique

Le syndicat aidera à l’adaptation du territoire aux effets du changement climatique en proposant des solutions fondées sur la nature.
En effet, en restaurant les cours d’eau et les milieux annexes comme les zones humides et les champs d’expansion des crues, les milieux aquatiques retrouveront des fonctions majeures.

Ils apporteront de nombreux services à la population comme la régulation des crues, le soutien d’étiage ou des sols moins sensibles à la sécheresse (notamment pour l’agriculture), tout en régulant le climat et en apportant des zones de fraîcheur par la présence de points d’eau ou la végétation mise en place.